L'AFD accorde une enveloppe financière au Togo pour lutter contre l'érosion côtière

L’AFD accorde une enveloppe financière au Togo pour lutter contre l’érosion côtière

Afrique Société

Une signature de convention de crédit portant sur la réalisation des infrastructures de protection côtière sur la section du littoral s’étendant sur 7 kilomètres, de Gbodjomé à Agbodrafo est intervenue vendredi 08 septembre 2023 au Cabinet du ministère de l’Economie et des Finances entre le ministre Sani Yaya, l’Ambassadeur de France au Togo, M. Augustin Favereau et la directrice de l’Agence Française de Développement, Madame Zolika Bouabdallah.

Par cette convention, l’Agence Française de Développement (AFD) met à la disposition de l’Etat togolais une enveloppe financière de 35 millions d’euros, une équivalence de 22,9 milliards de francs CFA sous forme de  prêt bonifié. Ceci vient compléter le projet mis en œuvre par la Banque Mondiale : WACA ResIP-Togo.

A l’occasion, le ministre togolais de l’Economie et des Finances, assisté de son collègue de l’environnement et des ressources forestières, FOLI-BAZI Katari, a rappelé aux différents partenaires et acteurs présents, l’importance capitale que représente la protection côtière pour le gouvernement sous l’impulsion du Chef de l’Etat, qui en fait une priorité dans la feuille de route gouvernementale.

Il a fait savoir que la barrière naturelle entre l’océan et la ville de Lomé reste la côte. “Cette côte-là héberge beaucoup d’activités économiques. Nous avons des pêcheurs, le port de pêche et nous avons un principal actif qui est le port de Lomé. Nous avons toutes les activités connexes qui sont des activités maraîchères et d’autres exploitants agricoles qui sont installés sur la côte et qui essayent d’exploiter les zones où l’agriculture est encore possible “, a indiqué le ministre.

Et d’ajouter: “toutes ces populations sont menacées. Je veux parler aussi de tout l’habitat riverain au niveau de la côte et parler de toutes les autres infrastructures notamment routières. Je voudrais rappeler que nous avons déjà deux routes qui sont déjà dans la mer”

Ce financement contribuera à la réalisation des composantes 2, 3 et 4 du projet WACA-ResIP-Togo qui mettent respectivement l’accent sur “les politiques, institutions et systèmes de soutien”, “les investissements physiques et sociaux” et la coordination et gestion de projet.

M. Augustin Favereau, l’Ambassadeur de France au Togo a souligné que la présente signature de convention de crédit marque l’avancée d’un projet d’ampleur pour les écosystèmes côtiers togolais pour les habitants qui en dépendent.

Le groupe Agence française de développement (AFD) est un établissement public qui finance, accompagne et accélère les transitions vers un monde plus juste et durable.

Lire aussi : Togo : des coups de feu entendus dans le quartier Ablogamé

PARTAGEZ!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *