La triste aventure de Moussa Sako, le jeune malien expulsé de la France vers son pays

Afrique Monde Société

Faute de titre de séjour valide, un jeune de 25 ans du nom de Moussa Sacko a été victime d’une expulsion ce 02 juillet 2024 en France vers Bamako au Mali.

La scène s’est produite à l’aéroport d’Orly en France. Malgré la présence de policiers, les voyageurs présents à l’aéroport se sont mobilisés contre l’explosion du malien.

Dans l’avion, les passagers étaient debout, refusant de s’asseoir , ont retardé le départ de l’avion à l’aéroport d’Orly.

Les réactions contre la situation de Moussa Sacko

Les soutiens du jeune homme lancent le hashtag “#LiberezMoussa” sur les réseaux sociaux quelques heures après l’incident.

L’appel a été relayé notamment par la militante anti-raciste Assa Traoré ou par le chanteur Kalash, qui ont compté sur une mobilisation collective à l’intérieur de l’avion pour empêcher le décollage.

Moussa Sacko a grandi en France et a toute sa famille à Montréal pourtant il était sous le coup d’une obligation de quitter le territoire (OQTF) faute de titre de séjour valide.

L’avocate de Moussa n’a pas eu la possibilité de savoir où se trouverait son client. “Tout le monde refuse de me répondre. On me dit que je n’ai pas le droit de connaître ces informations et on me répond finalement qu’il y a un vol à 11 h 00, de l’aéroport de Roissy, vol qui en réalité n’existe pas.” A-t-elle déclaré.

Après son expulsion, Moussa Sacko a donc été accueilli par des membres de l’association malienne des expulsés qui fournit assistance à tout migrant refoulé.

Lire aussi : Racisme contre Vinicius : une enquête ouverte

“Nous allons voir avec son collectif de soutien et son avocat pour qu’il puisse rentrer dans son droit. On va essayer de faire un plaidoyer auprès des autorités et des personnes compétentes, c’est-à-dire le ministère et le Haut conseil des Maliens de l’extérieur, et on verra comment ils peuvent nous aider à trouver les moyens de faire repartir Moussa Sacko si c’est possible” a rassuré le président de l’organisation, Ousmane Diarra.

Emanuela KPEYAKA (Stagiaire)

PARTAGEZ!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *