Côte d’ivoire : ces candidatures déjà déclarées pour la présidentielle de 2025

Afrique Politique

En Côte d’Ivoire, le voile se lève pas à pas sur les candidats qui se présenteront à l’élection présidentielle de 2025. Qui de Alassane Ouattara, Laurent Gbagbo, Guillaume Soro , Tidjane Tchiam, Charles Blé Goudé et Pascal Affi N’Guessan sera vainqueur ? Bien avant, quelles sont les candidatures qui seront validées par la conseil constitutionnel. Bien malin celui qui a toutes ces réponses.

Dans les couloirs de la politique en Côte d’Ivoire, les candidats aux prochaines élections se font connaître.

1- Alassane Ouattara

Le parti au pouvoir a annoncé le chef de l’Etat Alassane Ouattara comme “candidat naturel” à l’élection présidentielle de 2025. Âgé de 82 ans, et étant au pouvoir depuis 2011, le président ivoirien ne s’est pas encore prononcé sur sa candidature qui s’achèverait en cas de victoire en 2030.

2- Laurent Gbagbo

« Je suis candidat pour 2025 et je pense que je vais faire un seul mandat pour fixer les clous. Ils ont tellement mal géré qu’il faut fixer les clous ». L’ancien président fait son grand retour.

3- Guillaume Soro

Le 08 mai 2024 ; l’ex chef rebelle a aussi annoncé sa candidature. « Il n’y a pas raison de ne pas être à la présidentielle « a-t-il déclaré. Condamné à 20 ans de prison en Avril 2020, l’ancien Premier ministre ivoirien autorisé à rentrer se voit déjà dans la course.

4- Charles Blé Goudé

L’ancien ministre Charles Blé Goudé avait déjà affirmé le 12 mai dernier sa participation aux élections de 2025 devant des centaines de militants lors d’un meeting politique à Yamoussoukro. Il en parle en ces termes : « moi président, je vais gouverner par l’essentiel et les priorités. Je vais supprimer les institutions…2025 ne se passera pas sans nous, je suis prêt pour gouverner la Côte-d’Ivoire ». Mais il faut noter que le leader du congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuple (Cojep) demeure inéligible jusqu’alors.

5- Tidjane Thiam

Le nouveau président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition), Tidjane Thiam, a affirmé que son objectif était de “remettre’’ son parti “au pouvoir’’ en 2025 qu’il a perdu suite au coup d’Etat de décembre 1999. Même s’il ne s’est pas prononcé directement sur sa candidature, cela va sans dire qu’il n’est pas rentré de la Suisse pour rien.

6- Pascal Affi N’Guessan

Pascal Affi N’Guessan, ancien Premier ministre et président du Front populaire ivoirien (FPI), a fait part de sa vision pour une “nation démocratique”. “Nous porterons, en 2025, la voix du peuple de Côte d’Ivoire, ce peuple qui se sent peu respecté, peu considéré. Nous porterons son combat pour la justice et la dignité. Face aux héritiers d’un système à bout de souffle, l’alternance sera une rupture et un nouveau départ”, a-t-il martelé le 4 avril dernier face à la presse.

Pendant ce temps, les questions de condamnation et d’inéligibilité restent d’actualité.

Lire aussi : Autorisé à rentrer en Côte d’ivoire, Guillaume répond au Gouvernement

PARTAGEZ!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *